Tarifs de l’électricité : prix réglementés, taxes et offres de marché

tarifs électricitéActuellement, il existe plusieurs tarifs de l’électricité. Les tarifs réglementés, d’une part, fixés par les pouvoirs publics et, d’autre part, les prix de marché commercialisés par les fournisseurs alternatifs. Dans cet article, nous allons voir comment est établi le prix de l’électricité et quelles sont les meilleures offres pour réduire sa facture.

Prix d’électricité : accéder au comparatif

Sommaire

  1. Tarifs de l’électricité : abonnement et prix du kWh
  2. Les options tarifaires : base ou heure pleine / heure creuse
  3. Les tarifs réglementés de l’électricité
  4. Les offres de marché : tarifs indexés, libres ou fixes
  5. La part des taxes dans le tarif de l’électricité

Tarifs de l’électricité : abonnement et prix du kWh

Qu’il s’agisse d’une offre réglementée ou de marché, les tarifs de l’électricité comportent toujours deux parties :

  • La consommation: cette partie de la facture est variable. Il s’agit du nombre de kWh consommés multipliés par le prix du kWh.
  • L’abonnement : cette partie est fixe. Vous devrez toujours vous acquitter de l’abonnement, même si vous ne consommez rien.

Quand on consomme peu, il peut être judicieux de privilégier une offre dont l’abonnement est peu élevé. À l’inverse, les gros consommateurs ont plutôt intérêt à trouver une offre avec un prix du kWh le plus bas possible.

Les options tarifaires : base ou heure pleine / heure creuse

Chez tous les fournisseurs d’électricité, les tarifs de l’électricité se déclinent en deux options tarifaires :

  • le tarif de base : le prix du kWh est constant toute la semaine
  • le tarif heure pleine / heure creuse (HPHC) : l’électricité est moins chère pendant les heures creuses (souvent la nuit) et plus élevée pendant les heures pleines.

Le tarif heure pleine / heure creuse sert à éviter les pics de consommation en encourageant les usagers à faire fonctionner leurs appareils électriques pendant les heures creuses. Pour le client, cette option n’est pas systématiquement synonyme d’économies. Il faut souvent que 40 à 50% de la consommation ait lieu pendant les heures creuses pour rentabiliser l’option.

Note : les heures creuses ne sont pas fixées par le fournisseur. Elles sont établies par le distributeur, Enedis, et varient en fonction des communes.

Les tarifs réglementés de l’électricité

Depuis 2015, les tarifs réglementés de l’électricité sont fixés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) sous la forme d’une recommandation, qui est appliquée ou non par l’État. La plupart du temps, les préconisations de la CRE sont validées par les pouvoirs publics. Il y a toutefois des exceptions. Pendant la crise des gilets jaunes, par exemple, le gouvernement avait décidé de geler les tarifs de l’électricité jusqu’au mois de juin 2019.

Comment sont fixés les tarifs de l’électricité ?

Les tarifs réglementés (tarif bleu) sont revus par la CRE une ou deux fois par an et varient à la hausse ou à la baisse en fonction de différents facteurs (coûts de production, d’approvisionnement, de distribution, etc.).

Les facteurs qui entrent dans le calcul du tarif de l’électricité

  • Les taxes
  • La rémunération du fournisseur historique
  • Le coût d’utilisation des infrastructures
  • Le surcoût de production en cas de consommation importante (période de forte demande)
  • L’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique (Arenh) qui oblige notamment EDF à revendre une partie de sa production à ses concurrents

EDF : le fournisseur historique

tarifs électricité

Sur 95% du territoire français, c’est EDF, le fournisseur historique, qui commercialise les tarifs réglementés de l’électricité. Il existe toutefois des particularités locales. Dans certaines villes, le tarif réglementé est proposé par des entreprises locales de distribution (ELD).

Avant l’ouverture du marché à la concurrence en 2007 et l’apparition des fournisseurs alternatifs, EDF était le seul fournisseur possible pour la majorité des Français. Aujourd’hui encore, vous êtes encore très nombreux à bénéficier du tarif réglementé.

En mars 2018, 81% d’entre nous étaient toujours au tarif réglementé, aussi appelé tarif bleu. Seuls 19% des Français avaient déjà quitté leur fournisseur historique pour s’orienter vers une offre de marché. Il faut dire qu’EDF inspire plus facilement confiance que les fournisseurs alternatifs, car ces derniers sont encore méconnus du grand public.

Note : les tarifs d’EDF ne se limitent pas qu’au tarif réglementé de l’électricité. Le fournisseur propose également des offres de marché (Vert Électrique, Mes jours zen), indépendamment des prix fixés par les pouvoirs publics.

Tarif bleu de base

Tarif EDF bleu - tarif de base - TTC
Puissance
du compteur (kVA)
Tarifs 1er octobre 2020
Abonnement (€/an)Prix au kWh
3103,08€0,1557€
6127,92€0,1557€
9152,64€0,1597€
12177,48€0,1597€
15201,48€0,1597€

Tarif bleu heure pleine / heure creuse

Tarifs réglementés EDF : Heures pleines/heures creuses - TTC - octobre 2020
Puissance
du compteur (kVA)
Abonnement - TTC (par an)Heures pleines (HP) -
kWh
Heures creuses (HC) -
kWh
Tarifs bleu EDFTarifs bleu EDFTarifs bleu EDF
6139,20€0,1798€0,1344€
9172,08€0,1798€0,1344€
12203,16€0,1798€0,1344€
15232,56€0,1798€0,1344€

Quelques particularités locales

Sur 5% du territoire, le tarif réglementé de l’électricité n’est pas commercialisé par EDF, mais par des entreprises locales de distribution (ELD) qui n’ont pas été nationalisées en 1946. C’est le cas par exemple à Metz ou à Grenoble.

Pour les habitants, la conséquence est qu’ils ne peuvent pas choisir n’importe quel fournisseur alternatif. Le réseau est exploité différemment et pose des problèmes de compatibilité avec Enedis. Pour pouvoir proposer leurs offres de marché, les fournisseurs devraient effectuer des travaux sur le réseau.

Dans ces villes, les tarifs de l’électricité sont moins diversifiés que sur le reste du territoire. Cependant, certaines ELD proposent également des offres de marché pour gagner en compétitivité et être plus attractives pour leurs clients. Gaz et électricité de Grenoble, par exemple, a lancé une offre Online qui permet au consommateur de payer moins cher s’il opte pour un service client digital.

>> À lire aussi : à quand la fin des tarifs réglementés de l’électricité

Les offres de marché : tarifs indexés, libres ou fixes

Les tarifs de l’électricité des offres de marché ne sont pas régis par l’État. Les fournisseurs sont libres d’appliquer les prix qu’il souhaite. Le plus souvent, ils proposent des réductions par rapport au tarif réglementé. C’est ce qui leur permettent de séduire de nouveaux clients et de les inciter à partir de chez EDF.

Attention, il peut également y avoir des offres de marché moins attractives que les tarifs réglementés de l’électricité. C’est le cas par exemple des offres d’Engie, le fournisseur historique de gaz. Sur l’électricité, le fournisseur n’est pas du tout compétitif.

À ce jour, les offres de marché peuvent avoir plusieurs types de tarifs. On distingue l’électricité à prix indexé, libre et fixe.

Les tarifs indexés de l’électricité

Les tarifs de l’électricité dits indexés sont calculés par rapport au tarif réglementé. Le fournisseur décide d’appliquer une réduction au prix du kWh HT d’EDF, -10% par exemple. Le prix augmentera ou diminuera suivant les fluctuations du tarif réglementé, mais le client conservera toujours la même réduction quoi qu’il arrive.

On trouve des tarifs indexés chez Cdiscount Énergie, Vattenfall ou chez Total Direct Énergie. Un tarif de l’électricité indexé, pour le client, c’est l’assurance de payer toujours moins cher que chez EDF.

Les prix libres

tarifs électricitéLes prix de l’électricité libres sont, comme leur nom l’indique, établis librement par le fournisseur sans faire référence au tarif réglementé. Ils peuvent varier dans le temps. Dans ce cas, le fournisseur a l’obligation d’en informer son client au moins un mois à l’avance. Souvent, il donne un  pourcentage de réduction par rapport à EDF, mais c’est uniquement à titre indicatif, pour que vous puissiez vous situer.

Si cette formule peut sembler inquiétante, elle permet toutefois de faire de belles économies. Le fournisseur alternatif qui commercialise actuellement un prix libre est Mint Énergie. Celui-ci est le moins cher du marché, tous types de tarifs confondus, et ça depuis plus de deux ans.

► Souscrire chez Mint Énergie

Bon à savoir : les contrats d’énergie, peu importe le fournisseur, sont toujours sans engagement. On peut donc en changer sans payer de frais de résiliation et sans coupures de courant. Il n’y a pas de démarches particulières à prévoir puisque c’est le nouveau fournisseur qui s’occupe de résilier l’ancien contrat. Il ne faut donc pas hésiter à changer pour conserver toujours le meilleur tarif.

Les prix fixes

Quand le fournisseur propose de l’électricité à prix fixe, c’est qu’il s’engage à commercialiser son électricité au même tarif pendant une durée définie par le contrat. Certains abonnements sont sur un an, deux ans, trois ans, rarement plus. Cela ne signifie par que le client ne peut pas résilier. Il est libre de changer de fournisseur s’il n’est plus satisfait.

L’abonnement et le prix du kWh sont donc fixes pour une durée déterminée. Cependant, c’est le prix hors taxes qui est fixe. La facture d’électricité du consommateur peut tout de même varier un peu en cas de changement de fiscalité.

Les tarifs de l’électricité fixes peuvent être intéressants en cas d’augmentation du tarif réglementé. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que les prix peuvent aussi baisser. Dans ce cas, ce n’est plus aussi avantageux. En définitive, le prix fixe est un pari sur les fluctuations à venir des tarifs de l’électricité de l’État.

Quels tarifs de l’électricité faut-il choisir ?

Fixe, indexé, libre… Y a-t-il un tarif meilleur qu’un autre ? En réalité, pas vraiment. On ne peut jamais vraiment savoir comment vont évoluer les tarifs de l’électricité dans la durée. Finalement, plutôt que de regarder le type de tarifs, nous vous conseillons plutôt de regarder le prix lui-même.

Il vaut mieux prendre celui dont le couple abonnement/prix du kWh est le moins cher. C’est ce qui vous permettra de faire un maximum d’économies. Si jamais la situation évolue à court, moyen ou long terme, il sera toujours possible de souscrire chez un autre fournisseur. La démarche est gratuite et très facile : on peut changer de fournisseur autant de fois qu’on le souhaite sans se justifier. On a également la possibilité de revenir chez EDF après l’avoir quitté.

Les meilleurs tarifs de l’électricité : notre classement

FournisseursOffreAbonnement (€/an)Prix kWh (offre de base) 

Tarif de base
Online & Green
Electricité 100% renouvelable
Prix libre
3kVa : 103,08€
6kVa : 127,92€
9kVa : 152,64€
3kVa : 0,1352€
6kVa : 0,1352€
9kVa : 0,1386€
► VOIR L’OFFRE

Tarif de base
Electricité Eco
Electricité neutre en carbone
Prix indexé
3kVa : 115,08€
6kVa : 139,92€
9kVa : 164,76€
3kVa : 0,1432€
6kVa : 0,1432€
9kVa : 0,1469€
► VOIR L’OFFRE

Tarif de base
Electricité
Prix indexé
3kVa : 103,08€
6kVa : 127,92€
9kVa : 152,64€
3kVa : 0,1488€
6kVa : 0,1430€
9kVa : 0,1442€
► VOIR L’OFFRE

Tarif de base
Offre Online
Prix indexé
3kVa : 103,08€
6kVa : 111,36€
9kVa : 119,64€
3kVa : 0,1440€
6kVa : 0,1440€
9kVa : 0,1476€
► VOIR L’OFFRE
planète oui
Tarif de base
Offre Eco
Electricité 100% renouvelable
Prix indexé
3kVa : 85,42€
6kVa : 106,27€
9kVa : 127,15€
3kVa : 0,1557€
6kVa : 0,1557€
9kVa : 0,1597€
► VOIR L’OFFRE

Tarif de base
Bleu
Tarif réglementé
3kVa : 103,08€
6kVa : 127,92€
9kVa : 152,64€
3kVa : 0,1557€
6kVa : 0,1557€
9kVa : 0,1597€
► VOIR L’OFFRE

Tarif de base
Astucio Eco
Prix fixe
3kVa : 114.84€
6kVa : 139.21€
9kVa : 163.46€
3kVa : 0.1577€
6kVa : 0.1577€
9kVa : 0.1619€
► VOIR L’OFFRE

Tarif de base
Electricité
Electricité 100% renouvelable
Prix fixe
3kVa : 133,44€
6kVa : 157,44€
9kVa : 181,68€
3kVa : 0,1588€
6kVa : 0,1588€
9kVa : 0,1629€
► VOIR L’OFFRE

Tarif de base
Elec Energie
Electricité 100% renouvelable
Prix fixe
3kVa : 111,48€
6kVa : 136,36€
9kVa : 161,12€
3kVa : 0,1610€
6kVa : 0,1610€
9kVa : 0,1650€
► VOIR L’OFFRE
Tarifs en vigueur au 1er octobre 2020

Focus sur Mint Énergie

Il n’est pas encore très connu du public, pourtant Mint Énergie, basé à Montpellier, est le fournisseur d’électricité le moins cher depuis plusieurs années maintenant. Nous le recommandons sans hésiter, d’autant qu’il permet d’encourager le développement des énergies renouvelables.

Les tarifs de l’électricité chez Mint Énergie sont fixés librement, mais ils permettent de faire une économie importante par rapport au tarif réglementé : jusqu’à 21% de réduction. Nous avons estimé que pour une consommation annuelle de 16 000 kWh avec un compteur d’une puissance de 6 kVA (le plus commun), l’économie réalisée par rapport à EDF est de 400€ par an.

► Plus d’infos sur Online & Green

La part des taxes dans le tarif de l’électricité

On ne peut pas parler des tarifs de l’électricité sans parler des taxes. Elles représentent en effet presque un tiers du montant de la facture d’électricité. Ces taxes seront toujours présentes, quel que soit le fournisseur que vous aurez choisi.

La composition d’une facture d’électricité :

  • L’électricité consommée
  • Les frais d’acheminement
  • Les taxes

Les différentes taxes appliquées sur le marché de l’électricité

tarifs taxes électricité

Aujourd’hui, les taxes qui font les tarifs de l’électricité sont au nombre de quatre :

  • La contribution tarifaire d’acheminement (CTA) : elle finance les retraites des anciens agents des entreprises publiques de l’énergie : EDF, Engie, Enedis, RTE, GRDF ou GRT Gaz, ainsi que des entreprises locales de distribution (ELD).
  • La contribution au service public de l’électricité (CSPE) : elle sert au financement de différents services comme le médiateur national de l’énergie ou les chèques énergie pour les plus précaires. Elle permet aussi de dédommager les fournisseurs en cas de surcoûts liés à la réglementation sur le service public de l’énergie.
  • Les taxes sur la consommation finale d’électricité (TCFE) : elles financent les collectivités territoriales. Son montant dépend de votre lieu d’habitation. Ces taxes concernent tous les particuliers et petites entreprises qui ont un compteur d’une puissance inférieure à 250 kVA.
  • La taxe sur la valeur ajoutée(TVA) : elle s’applique sur l’abonnement à hauteur de 5,5% et sur la consommation en kWh de l’abonné à hauteur de 20%.