Nouvelle victoire en faveur de l’électricité verte française

La transition énergétique est un objectif partagé par les pouvoirs publics et les fournisseurs d’énergie, qui s’attachent à produire plus d’électricité verte, c’est-à-dire issue de ressources renouvelables. Récemment, le dernier réacteur nucléaire de Fessenheim s’est arrêté.

Meilleur prix de l’électricité : accéder au classement

Un symbole fort pour l’écologie

La doyenne des centrales nucléaires françaises a définitivement fermé. Le premier réacteur nucléaire de Fessenheim avait été arrêté le 21 février 2020. Le second et dernier réacteur a suivi le 30 juin. C’est de ce fait un symbole fort pour la transition énergétique française. Les fournisseurs d’énergie et les consommateurs conviennent de l’importance des énergies renouvelables. C’est une réelle victoire pour le gouvernement qui souhaite que la part du nucléaire dans la production d’électricité diminue progressivement.

À quel prix ?

Le prix de l’électricité verte a tendance à être plus élevé que celui de l’électricité produite par les centrales nucléaires. Il varie aussi entre les fournisseurs d’énergie. Avec le tarif de l’électricité verte, il peut y avoir une variation comprise entre 30 et 50 centimes le mégawattheure selon l’offre commercialisée. Une différence qui s’explique par l’entretien des différentes installations qui appartiennent aux producteurs verts. Malgré tout, certains opérateurs d’électricité verte commercialisent des offres à très bas prix comme Mint Energie.

Rédigé par Anys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *