Le prix de l’électricité, et les aléas de la crise sanitaire

prix abonnement électricitéLes fournisseurs alternatifs d’électricité souhaitent qu’EDF actionne la clause de force majeure. Cette clause implique la suspension des livraisons d’électricité. En effet, le fournisseur historique continuait de distribuer son électricité à un prix d’électricité que les fournisseurs alternatifs ne peuvent plus payer pour cause de surplus.

Prix de l’électricité : consulter le comparatif

EDF ne veut pas actionner la clause de force majeure

Le fournisseur historique vend chaque année une partie de sa production à ses concurrents à un prix d’électricité fixe. Cependant, EDF refuse d’actionner une clause de force majeure impliquant la suspension des livraisons d’électricité nucléaires. Les consommations d’électricité sont en baisse durant cette crise sanitaire et les fournisseurs se retrouvent donc avec un surplus d’électricité. De ce fait, ils sont obligés de baisser leurs tarifs d’électricité jusqu’à 60% moins cher.

Les fournisseurs alternatifs font appel à la justice

Ekwateur, Total Direct Energie sont deux des fournisseurs qui ont engagé une bataille judiciaire contre EDF au tribunal de commerce. Néanmoins, la ministre Elisabeth Borne semble être du côté d’EDF. En effet, elle a déclaré que l’accès à l’électricité ne devait pas servir qu’aux intérêts des fournisseurs alternatifs.

>> A lire aussi : tout savoir sur le prix de l’électricité d’EDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *