Airbus rend publique son empreinte carbone

D’une démarche volontaire, le colossal groupe Airbus rend publiques les émissions de CO2 de ses avions. Combien de millions de tonnes un avion émet-il depuis sa création jusqu’à son obsolescence ? Ce faisant, Airbus souhaite prouver sa bonne volonté dans le désir d’atteindre l’objectif de diviser par deux ses émissions de CO2 d’ici 2050.

Trouver le meilleur prix de l’électricité

Contexte pour Airbus

Le secteur aérien est bousculé par un objectif à l’horizon 2050. L’engagement est le suivant : diviser par deux les émissions de CO2 du secteur aérien par rapport à 2005. En effet, l’aviation est à l’origine de 2% des émissions de CO2 tous secteurs confondus. À l’échelle mondiale, elle est l’auteure de 13% des émissions de CO2. Ce sont les données communiquées par L’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

Le contexte complique un peu la donne pour les fabricants.

  • La crise sanitaire implique un essoufflement du nombre de trajets
  • Le mouvement « Flygskam » incite à ne pas prendre l’avion dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique

Airbus étant le premier fabricant d’avions au monde est conscient de sa responsabilité à l’échelle internationale sur ce chiffre. C’est pourquoi le groupe a décidé d’anticiper les polémiques. D’une démarche tout à fait volontaire, le groupe a publié des chiffres encore jamais communiqués. Il est dorénavant possible d’accéder aux données de l’impact carbone de ses avions. 

Pour ce faire, Airbus adopte le standard de comptabilité international « Greenhouse Gas Protocol (GHG). Ce protocole mesure les émissions de CO2 issues de l’utilisation des produits d’une entreprise par un consommateur final.

Le but d’Airbus : « Nous voulons vraiment démontrer notre engagement à promouvoir la décarbonation du secteur ». C’est Julie Kitcher, la vice-présidente exécutive d’Airbus chargée notamment du développement durable, qui s’exprime.

>> Comparer l’électricité et le gaz

Trouver le meilleur prix de l’électricité

Quels sont les chiffres ?

Airbus a communiqué les données de son empreinte carbone sur les années 2019 et 2020.

L’année 2019

  • Airbus a délivré 863 appareils en 2019
  • Les émissions totales de CO2 de ces appareils sur toute la durée de leur vie s’élèvent à 740 millions de tonnes
  • La durée de vie de ces appareils est estimée à 22 ans
  • Sur ces 740 millions de tonnes de CO2 émises, 130 millions proviennent des émissions liées à l’extraction, au raffinage et à l’acheminement du carburant nécessaire à leur exploitation
  • Concrètement, cela représente 66,6 grammes de CO2 par passager au kilomètre, si on se base sur le taux d’occupation moyen des avions estimé à 82,5%
  • En tout, ce sont 90 grammes de CO2 par km et par passager émis en 2019 par le transport aérien, tous acteurs confondus

Bon à savoir : certains appareils plus anciens sont plus énergivores et augmentent ce chiffre à eux-seuls.

L’année 2020

  • En 2020, Airbus a produit et délivré 566 avions
  • Leur impact carbone est de 440 millions de tonnes au cours de leur exploitation
  • Cela implique des émissions de 63,5 grammes de CO2 par km et par passager

>> Connaître les prix de l’électricité en France

Notre comparateur des prix de l’électricité

Les ambitions d’Airbus

En publiant ce rapport, Airbus est en mesure de mieux identifier les leviers d’action pour réduire les émissions de CO2. Julie Kitcher précise tout de même que ce rapport n’est pas à projeter sur les années à venir. En effet, le groupe envisage d’alimenter les avions produits en 2019 avec 50% de carburant d’aviation durable (biocarburant ou carburant de synthèse).

Ces biocarburants permettraient de réduire les émissions de CO2 de 40%. Ils sont encore trop onéreux pour être mis en place pour le moment. Julie Kitcher d’embrasser le problème dans son exhaustivité : « Nous prenons notre part de responsabilité, mais la décarbonation du secteur fait partie d’une transition plus vaste et plus complexe, à savoir la transition énergétique mondiale ». >> Lire aussi : Qu’est-ce que l’énergie verte ?

Voici les axes d’améliorations fixés par Airbus :

  • Développement des carburants d’aviation durable (SAF)
  • Développement de l’hydrogène
  • Recherche sur l’amélioration  de la gestion du trafic aérien
  • Avancées technologiques sur les avions et leurs moteurs

Airbus commence par produire des A320 moins émetteurs. En effet, ceux produits en 2021 émettent 20% de moins que ses anciennes versions.

Trouver le meilleur prix de l’électricité

Rédigé par Juline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *