Chèque énergie : en savoir plus sur l’aide pour payer l’électricité

Chèque énergieL’Etat a mis en place un dispositif d’aide pour accompagner les ménages les plus démunis dans le paiement de leur facture d’énergie : le chèque énergie. D’un montant variable entre 48€ et 277€, il est distribué aux alentours du mois d’avril chaque année. Mais face à l’augmentation du prix de l’électricité et du gaz, le gouvernement a décidé d’envoyer un second chèque énergie d’une valeur de 100€ aux foyers éligibles en décembre 2021.

 Trouver le meilleur prix de l’électricité

Actualité chèque énergie 2021

Octobre 2021 voit une envolée spectaculaire du prix du gaz : +12,6% TTC. Les prévisions pour le prix de l’électricité à l’horizon de février 2022 sont similaires. Face à ce constat et aux craintes des français, le gouvernement a décidé de prendre plusieurs mesures dans le cadre d’un bouclier tarifaire, pour protéger les français de l’envolée du prix de l’énergie :

  • Gel du prix du gaz jusqu’avril 2022
  • Promesse d’une augmentation du prix de l’électricité n’excédant pas +4% TTC en février 2022
  • Envoi d’un second chèque énergie aux ménages éligibles : +100€ en décembre 2021

Chèque énergie, définition

Le chèque énergie est l’un des dispositifs mis en place par l’état pour aider les ménages à payer leurs factures d’électricité et de gaz.

Bon à savoir sur le chèque énergie :

  • L’envoi est automatique : il n’y a aucune démarche à faire pour le réclamer
  • Son montant varie entre 48€ et 277€ et dépend du revenu fiscal de référence du foyer
  • Il est cumulable avec MaPrimeRénov’

Pour qui, combien, comment ?

Les ménages éligibles au chèque énergie sont ceux dont le Revenu Fiscal de Référence n’excède pas 10 800€ par unité de consommation (par personne). Sans réaliser aucune démarche, ces derniers reçoivent leur chèque entre le mois de mars et le mois d’avril de chaque année.

Selon le Revenu Fiscal de Référence de chaque foyer, le montant peut varier entre 48€ et 277€. Voici le montant reçu en fonction du revenu fiscal de référence du loyer :

Montant chèque énergie

Bon à savoir : il est possible de cumuler le chèque énergie à une autre aide. En effet, il est cumulable avec MaPrimeRénov’. Elle contribue au financement des travaux et les dépenses de rénovation énergétique. Bien que son montant dépende du revenu du demandeur, elle est attribuable à tous les propriétaires, y compris ceux qui ont 3 logements en location ou plus.

À quoi sert le chèque énergie ?

Conçu pour aider les ménages les plus démunis dans le paiement de leur charge d’électricité, le chèque énergie a plusieurs vocations. En effet, l’optimisation énergétique ne passe pas seulement pas le paiement de son offre d’électricité. Par conséquent, voici les différentes utilisations possibles :

  • Payer sa facture d’électricité trop élevée
  • Acheter des combustibles, tels qu’électricité, gaz naturel, pétrole liquéfié, fioul domestique, bois, biomasse
  • Payer ses charges d’électricité, en qualité de résidents des établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes ou non (Ehpad ou EHPA), résidence autonomie, établissement ou unité de soins de longue durée (ESLD ou USLD) (mesure datant de 2021)
  • Contribuer au financement de certains travaux ou dépenses énergétiques dans le logement : chaudières, pompe à chaleur, chauffe-eau, poêle, chauffages, ventilation, isolation, équipement solaire, audit énergétique

En savoir plus sur le chèque énergieLe chèque énergie peut-il financer les travaux ?

Oui, il est possible de convertir son chèque énergie en chèque travaux. Pour cela, il suffit de contacter l’assistance du gouvernement, pas e-mail ou via le formulaire de contact du site.

Il y a des restrictions cependant. En effet, les travaux financés par le chèque énergie doivent être réalisés par un professionnel « Reconnu garant de l’environnement » (RGE) : liste à retrouver sur faire.fr. Attention à ce que la facturation des travaux en question soit datée avant la date de fin de validité du chèque énergie.

Modalités : le consommateur peut échanger le chèque énergie contre un chèque travaux de la même valeur, valable deux années supplémentaires. Il ne peut alors plus payer sa facture d’électricité avec le chèque énergie. Un consommateur peut cumuler des chèques travaux sur une période de trois ans.

Comment activer le chèque énergie ?

Au moment de la réception du chèque énergie, le consommateur d’énergie peut décider de l’enregistrer sur le site internet mis en place par le gouvernement ou de l’envoyer directement à son fournisseur d’électricité par courrier. Attention, il faut bien l’utiliser avant la date de validité : le 31 mars de l’année suivante.

La pré-affectation

Un consommateur d’électricité peut décider d’affecter automatiquement son chèque énergie à son fournisseur d’électricité. En effet, si les prix pratiqués par son fournisseur d’électricité lui conviennent, il peut tout à fait décider que ce dernier recevra systématiquement son chèque énergie, chaque année. Par conséquent, le montant sera systématiquement déduit de la facture d’électricité. Pour cela, trois alternatives :

  • Remplir le formulaire alloué sur le site internet du gouvernement
  • Envoyer un e-mail via le formulaire de contact du même site
  • Cocher la case « Pré-affectation » sur le chèque énergie lors de l’envoi à son fournisseur d’énergie

Bon à savoir sur la pré-affectation :

  • Si toutefois le consommateur décide de changer de fournisseur d’électricité alors qu’il avait pré-affecté son chèque énergie à son fournisseur, alors ce dernier sera envoyé directement au foyer dudit consommateur, sans démarche à réaliser.
  • Attention : la demande de pré-affectation prend effet pour le prochain chèque énergie. Il faut donc prendre soin d’utiliser le chèque énergie de l’année en cours avant la fin de la période de validité.

De quoi protège le chèque énergie ?

Les bénéficiaires du chèque énergie peuvent activer différentes protections. Ils peuvent :

  • Être exonéré des frais de mise en service de leur contrat dans le cadre d’un déménagement
  • Conserver leur puissance de compteur électrique même en cas de facture impayée, et ce pendant toute la trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mars)
  • Réduire leur frais liés à l’intervention Enedis en cas de facture d’électricité impayée
  • Être exonéré des frais liés à un rejet de paiement

Prix de l’électricité : qui est le moins cher ?

Utilité chèque énergie

FAQ : Foire Aux Questions

Que faire en cas de vol ou de perte ?

En cas de vol ou de perte du chèque énergie, il faut effectuer une déclaration sur le site du gouvernement.

Quelles sont les autres aides pour payer la facture d’électricité ?

Le chèque énergie n’est cumulable qu’avec MaPrimeRénov’. Mais pour les ménages non éligibles, il existe deux autres façons de payer son électricité moins chère :

Demander le FSL au département

Le Fond de Solidarité pour le logement est une subvention ou un prêt accordés par le département. Ses potentiels profils éligibles sont locataires, sous-locataires, propriétaires occupants, personnes hébergées gratuitement, résidents de logement-foyer. Il faut en faire la demande auprès d’un travailleur social. Il sert dans deux cas de figure :

  • Payer les dépenses liées à l’entrée dans le logement : dépôt de garantie, 1er loyer, frais d’agence, frais de déménagement, assurance du logement, achat du mobilier de 1re nécessité
  • Se maintenir dans le logement : dettes de loyers et charges, factures d’électricité, de gaz, d’eau et de téléphone, frais d’huissier

Maîtriser sa consommation d’électricité

Beaucoup de foyers n’optimisent pas pleinement leurs appareils électriques. En effet, il est possible de réguler sa consommation d’électricité en prêtant une attention particulière à la consommation de chacun de ses équipements électriques. Ce faisant, il est souvent possible de réduire sa facture d’électricité. Par exemple :

  • N’allumer le chauffage qu’en mode veille et pendant les heures de présence
  • Eteindre la machine à laver à la fin de chaque cycle
  • Limiter le nombre de lancements du lave-vaisselle
  • Changer de fournisseur d’électricité pour bénéficier des meilleurs tarifs
  • Etc.

Le chèque énergie est-il cumulable avec les offres des fournisseurs d’électricité alternatifs ?

Oui ! Le chèque énergie n’impacte en rien les réductions proposées par les fournisseurs. Il est cumulable avec toutes les offres d’électricité à prix de marché existantes. Ainsi, nous recommandons vivement aux consommateurs d’électricité de comparer les offres de l’électricité. En effet, même si les prix de l’électricité augmentent pour tout le monde, il est tout de même possible de trouver de l’électricité moins chère qu’EDF. Les fournisseurs d’électricité alternatifs ont pour vocation de proposer des tarifs concurrentiels par rapport au tarif réglementé. C’est pour cela que nous recommandons à tous les consommateurs qui ne l’auraient pas encore faire de quitter EDF pour souscrire à l’offre d’électricité la plus intéressante. Le panel d’offres d’électricité est si large qu’il est possible de choisir parmi différentes alternatives :

  • Les différents types de prix : fixe, indexé ou libre
  • L’électricité verte ou non
  • Le service client téléphonique ou digital

En somme, tous les profils pourront trouver l’offre qui leur correspond le mieux. L’augmentation du prix de l’énergie est une réalité. Il s’agit maintenant de limiter son impact sur le montant de la facture d’électricité.

Prix de l’électricité : qui est le moins cher ?

 

Rédigé par Juline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *