Le mécanisme Arenh rencontre ses limites

arenhLe mécanisme Arenh propose 100 TWh aux fournisseurs d’énergie alternatifs. Un nombre incohérent si on le confronte à la demande globale des 81 fournisseurs : 146,2 TWh. La Commission de Régulation de l’Énergie insiste sur le grand besoin de réforme de l’Arenh.

Prix de l’électricité : consulter le comparatif

Le rapport de la CRE sur l’Arenh

La Commission de Régulation de l’Énergie constatait dans son rapport du 30 novembre un souci d’approvisionnement de l’électricité. En effet, face à la demande des 81 fournisseurs alternatifs qui réclament environ 146,2 TWh d’électricité, EDF se trouve en difficulté, puisque la régulation est fixée à 100 TWh par an, tous fournisseurs d’électricité confondus.

Comment pallier à ce problème de distribution en 2021 ?

La demande a tout de même diminué de 0,5%. Une demande qui diminue mais qui pour autant continue de dépasser la quantité d’électricité disponible au tarif Arenh.

Si les fournisseurs réclament moins d’électricité Arenh en 2021, c’est notamment à cause (ou grâce) au « ralentissement de la concurrence pendant la crise sanitaire et aux anticipations de baisse de la consommation en 2021 liées à cette crise », dixit la CRE.

La décision de la CRE pour 2021 implique une distribution de l’électricité au prix Arenh répartie au prorata. Ainsi, « chaque fournisseur concerné recevra une quantité d’Arenh égale à 68,39% de sa demande ». L’électricité manquante sera commercialisée à prix de marché. Ainsi, les fournisseurs ne sont pas non plus à l’abri d’une augmentation du prix de l’électricité.

Qu’est-ce que l’Arenh ?

En 2007, la loi relative au secteur de l’énergie mettait l’électricité sur le marché. Ainsi, EDF qui commercialisait le tarif réglementé de l’électricité se retrouve concurrencé par un grand nombre de fournisseurs alternatifs. Pour équilibrer les rapports de concurrence, EDF s’engageait alors à vendre une partie de son électricité nucléaire aux fournisseurs alternatifs. C’est le mécanisme Arenh ; Accès Régulé à l’Énergie Nucléaire Historique.

Ont donc été fixées une limite de 100 TWh par an pour tous les fournisseurs ainsi que des obligations d’achat pour ces derniers, qui ont parfois aussi été l’origine de litiges. Notamment de la part de Total Direct Energie qui attaquait EDF pendant le premier confinement. Le motif de l’attaque : Total Direct Energie réclamait une diminution des obligations d’achat en vue de la baisse de consommation.

Le prix du MWh est fixé à 42 euros.

Les réformes à apporter à l’Arenh

Manifestement, les principes élaborés pour structurer l’Arenh ne conviennent pas en pratique au marché de l’énergie. EDF encaisse un gros manque à gagner tandis que les fournisseurs alternatifs ne détiennent qu’une partie de leurs besoins. Aussi, la CRE somme les autorités françaises et européennes de revoir le plafond des volumes de l’Arenh. Jean-Bernard Lévy conditionne la réorganisation du groupe historique à la mise en place d’une réforme.

Rédigé par Juline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *