EDF ne compte pas remplacer ses salariés sur le départ

Le fournisseur historique d’électricité EDF a annoncé un nouveau plan d’économies. Celui qui commercialise les tarifs d’électricité réglementés veut compenser les effets de la crise sanitaire. EDF concédait une perte significative de 700 millions d’euros sur ce premier trimestre. Le groupe décide donc de réguler son effectif.

►Comparatif des prix de l’électricité

Un début d’année chaotique pour EDF

Le premier semestre de l’année 2020 a entraîné une perte importante du côté d’EDF. En effet, le fournisseur concède une perte nette de 700 millions d’euros. Cela est dû à une baisse significative de la consommation électrique des Français. Les entreprises ont en grande partie fermé durant le confinement. Si la facture d’électricité des Français a augmenté durant cette période à cause du confinement et du télétravail, les entreprises, elles, n’ont pratiquement plus rien consommé. Pour EDF, cela représente un important manque à gagner.

Une réduction de charges

Le groupe qui commercialise le tarif réglementé souhaite réduire ses charges opérationnelles de 500 millions d’euros entre 2019 et 2022. Il a également communiqué sa volonté d’engager 3 milliards de nouvelles cessions d’ici 3 ans. Le Président Directeur Général d’EDF Jean-Bernard Levy a déclaré que toutes les économies possibles étaient recherchées. Quel que soit le secteur de l’entreprise, EDF fera en sorte de réduire ses coûts. Le PDG a également ajouté que ces économies ne devraient pas impacter les diverses stratégies de l’entreprise. Les solutions préconisées sont :

  • la régulation de l’effectif : les départs ne seront pas forcément remplacés
  • pousser les salariés à tendre vers les activités qui ont un plus fort potentiel

>> A lire aussi : le tarif bleu d’EDF.

Rédigé par Anys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *